Une pollinisation optimale pour une récolte plus lucrative

Comment les abeilles maçonnes permettent d’obtenir des fruits plus beaux et un meilleur rendement

Qu’est-ce qui peut à la fois assurer aux arboriculteurs une meilleure récolte avec une grande proportion de produits Premium et prévenir les pertes de production dues au mauvais temps en période de floraison? Dans la pollinisation des cultures de fruits et de baies, les abeilles mellifères, pourtant volontiers utilisées, se heurtent rapidement à leurs limites naturelles. Elles ne volent que par temps ensoleillé et à des températures de 12 degrés et plus; par temps venteux, elles ne sont pas non plus disponibles pour la pollinisation. Tolérantes au froid, les abeilles maçonnes en revanche assurent un bon taux de pollinisation même par temps frais et pluvieux. Leur technique de récolte particulière assure, en plus d’une pollinisation efficace, un pourcentage plus élevé en produits Premium aux proportions parfaites.

Avec les abeilles maçonnes Osmipro, les arboriculteurs s’assurent:

  • un meilleure rendement
  • plus de produits Premium pour les fruits à pépins et à noyau et les baies
  • plus d’indépendance par rapport à la météo et aux pollinisateurs sauvages
  • moins d’efforts

Pourquoi les abeilles maçonnes pollinisent-elles aussi bien?

Un petit rayon de vol, une grande constance florale et une technique de récolte efficace font de l’abeille maçonne un pollinisateur idéal. Les avantages les plus importants de l’abeille maçonne:

  • Tolérance au froid: par temps ensoleillé, l’osmie cornue pollinise à partir d’une température extérieure de 6 degrés.
  • Grande fidélité aux fleurs: dans les exploitations fruitières, les abeilles maçonnes se posent presque exclusivement sur les fleurs fruitières. Contrairement aux abeilles mellifères, elles ignorent les autres miellées massives comme celles du pissenlit ou de la renoncule.
  • Petit rayon de vol: dans une exploitation, les abeilles maçonnes ne s’éloignent pas de plus de 80 à 100 mètres de leur nid. Contrairement aux abeilles mellifères ou aux bourdons, elles ne pollinisent par conséquent que là où on a besoin d’elles. Cette particularité permet de bien contrôler localement le taux de pollinisation.
  • Vole par temps de pluie: les abeilles maçonnes pollinisent aussi par temps légèrement pluvieux et venteux
  • Un transfert optimal du pollen: en changeant régulièrement de rangées d’arbres, les abeilles sauvages répartissent le pollen de manière idéale (pollinisation croisée).
  • Une technique de récolte ultra efficace: avec sa brosse ventrale, l’abeille maçonne récolte des centaines de milliers de grains de pollen. Sur la brosse, les grains de pollen restent secs et efficaces, de sorte que 98 % des fleurs visitées sont effectivement pollinisées. Chez les abeilles mellifères et les bourdons, en revanche, les grains de pollen sont mélangés à du nectar et de la salive dans les rayons.
  • Des concurrents stimulants: rien que par leur présence dans la plantation, les abeilles maçonnes améliorent la performance de pollinisation d’autres insectes.

  • Une période d’activité limitée: les abeilles sauvages élevées par Pollinature ne s’activent dans l’exploitation que pendant la période de floraison. Aucune mesure de précaution n’est par conséquent nécessaire lors de l’utilisation d’insecticides après la floraison.

  • Des pollinisateurs pour la culture sous abri: on peut les utiliser aussi sous filet ou sous tunnel.
  • Des insectes inoffensifs: l’osmie cornue et l’osmie rousse sont des insectes sauvages paisibles qui ne piquent pas les hommes.

Comparaison des principaux pollinisateurs

ABEILLE MELLIFÈRE BOURDON ABEILLE MACONNE
Efficacité pollinisatrice ✓✓ ✓✓✓
Tolérance au froid ✓✓✓ ✓✓✓
Rayon de vol >2 km >1 km <100 m
Utilisation sous serre ✓✓✓ ✓✓
Utilisation en plein champ ✓✓ ✓✓ ✓✓✓
Vergers sous toiture ✓✓✓ ✓✓✓
Durabilité ✓✓✓ ✓✓✓
Émigration vers des miellées massives ja ja nein
Dépenses ✓✓✓ ✓✓
Piqûres ja ja nein

Nos abeilles sauvages Osmipro pour une pollinisation idéale

Dans la pollinisation des cultures de fruits et de baies, les abeilles mellifères, pourtant volontiers utilisées, se heurtent rapidement à leurs limites naturelles. Elles ne volent que par temps ensoleillé et à des températures de 12 degrés et plus; par temps venteux, elles ne sont pas non plus disponibles pour la pollinisation. Tolérantes au froid, les abeilles maçonnes en revanche assurent un bon taux de pollinisation même par temps frais et pluvieux. Leur technique de récolte particulière assure, en plus d’une pollinisation efficace, un pourcentage plus élevé en produits Premium aux proportions parfaites.

L’osmie cornue fait son apparition dans la nature dès le mois de mars, c’est-à-dire environ 4 semaines avant l’osmie rousse; en raison de sa tolérance légèrement plus grande aux basses températures, elle est parfaitement adaptée à toutes les cultures de fruits à pépins et à noyau à floraison précoce. L’osmie rousse, légèrement plus petite, est utilisée avant tout dans la culture de baies, mais convient également, si on le désire, aux fruits à pépins.